Offcanvas Info

Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Ajouté 09-01-2020 00:00:09
Publié par

Description

Algérie : Entre mystifications, arnaques et impostures

Durant la nuit de samedi à dimanche dernier, j’ai veillé tard en suivant le live de haute tenue et tellement Algérien de AWH avec la participation de Mr Mahmoud (Algerien_libre) et certains de nos amis intervenants habituels, ce fut un réel régal !

A mon réveil, au matin, en prenant mon café je surfais sur youtube sur mon Smartphone, mon attention fut attiré par une vidéo qui mettait aux prises dans une soit disant confrontation ( mounadhara : titre de la vidéo en arabe) entre N.Khettal et Yajoura (reçu sur AWH durant les débats avant la présidentielle du système).« Connaissant » déjà les positions du premier et ayant découvert celles du second sur AWH ma curiosité fut piquée au vif en me demandant : sur quoi diable pouvait s’affronter ces deux là ? Le thème était : si l’on doit condamner Naima Salhi pour ces propos racistes envers la Kabylie, ne faut il pas aussi condamner feu Ait Ahmed ayant appelé à une marche contre la loi de la généralisation de la langue arabe ?

C’est cette imposture qui a inspiré ma présente et modeste contribution, sans avoir la prétention de détenir la vérité absolue ni encore moins de maitriser tout les tenants et aboutissants de la politique Algérienne étatique ou de l’opposition depuis le mouvement national a ce jour.

Notre révolution pacifique qui dure depuis bientôt 11 mois ne cesse de mettre à jour toutes ces tromperies avec lesquelles on a pas cessé de nous berner depuis bien avant l’indépendance et qui se résument pour moi en deux principes fondamentaux qui sont :

- Ne jamais permettre l’émergence d’une Algérie Algérienne dans toutes ses diversités, réellement indépendante et démocratique.

- Ne jamais lever, sous aucun prétexte et par tous les moyens, la main mise de l’armée depuis 1957 (assassinat d’Abane) sur le pouvoir et la rente.

Dans ce qui suivra je vais tenter d’énumérer, selon mes connaissances de l’histoire, les successions de faits ayant conduits à ce résultat.

1. A mon humble avis, tout a commencé au début du mouvement national( avec l’étoile nord africaine et non pas étoile arabo-islamique) lorsque Messali Hadj, par stratégie et noble intention peut être, a décidé de faire référence a l’appartenance de l’Algérie au « monde Arabe » dans un souci, selon lui et ce qui est rapporté ca et là, de gagner ce monde a la cause Algérienne.

2. Presqu’au même moment Ben Badis et sa « djem’3iyate ouléma el mouslimine » saute sur l’occasion et viennent en rajouter une couche avec, entre autres, le fameux poème « cha3b el djazairi mouslimoune wa ila el 3ouroubati yentassib » faisant fi de la dimension Amazigh de l’Algérie et au-delà de toute l’Afrique du nord tout cela sous l’étendard arabo-islamiste exclusiviste et dominateur. Notons à ce stade que cette association des oulemas et son chef Ben Badis n’ont rejoint le FLN que très tardivement en 1956 et qu’ils ont été toujours assimilationnistes, leurs écrits chantant les louanges de la France coloniale sur leur journal pouvant en attester au besoin. Cette position est d’ailleurs l’une des raisons majeures de l’interdiction du film Ben Mhidi de Drais car il y est fait référence dans une des scènes du film.

3. Arrive ensuite la crise dite « berbériste » provoquée par le fait que certains éléments du mouvement national, essentiellement Kabyles, contestaient le fait que l’on fasse uniquement référence a l’arabité de l’Algérie en occultant sa dimension Amazigh. A cela on opposa l’inopportunité d’un tel débat a ce moment là, ce qui donna le top départ au principe du « ce n’est pas le moment-isme » et qui dure jusqu'à nos jours. Cet argument est a mon sens fallacieux, trompeur et stratégique des adversaires de la stricte Algerianité et des panarabistes. cela se fit avec la « bénédiction » de certains responsables kabyles du mouvement national. Ils finirent par être condamnés et exécutés pour certains, ce qui donna aussi le top départ aux liquidations politiques ainsi qu’a l’aliénation culturelle dans notre pays et qui durent jusqu'à ce jour. Ceci est pour moi le 1er acte fondateur de la trahison et de la grande arnaque.

4. Arrive le déclenchement de la révolution et la fameuse proclamation du 1er novembre, laquelle soit dit en passant a été imprimée du coté de chez moi au village ighil imoula (ouadhia) chez feu Ali Zamoum, déclaration qui disait : instauration de la république Algérienne démocratique et sociale dans le cadre des PRINCIPES ISLAMIQUES. Une déclaration que les courants arabo-islamiques ont pris soin de miner dés le départ, toujours dans un esprit d’hégémonie, de domination et d'aliénation culturelle et cultuelle.

5. Le congrès de la Soummam, sous l’instigation de Ben M’hidi et Abane Ramdane, vint jeter les bases de l’état Algérien moderne et structurer dans tout ses aspects la révolution, mais surtout en rectifiant l’arnaque du 1er novembre en ne faisant pas référence aux fameux PRINCIPES ISLAMIQUES mais aussi en consacrant deux principes fondamentaux qui dérangent encore jusqu'à ce jour :

1 PRIMAUTE DU POLITIQUE SUR LE MILITAIRE

2 PRIMAUTE DE L’INTERIEUR SUR L’EXTERIEUR.

6. L’exécution de Ben Mhidi le 04 mars 57 (vendu ou dénoncé selon certains ? ) et le lâche assassinat de Abane le 27 décembre 57 par ses « compagnons d'armes » fut pour moi le 2iem acte fondateur de la trahison.

7. Arrive l’indépendance très vite suivie par le putch sanglant des planqués de l’armée des frontières sur les institutions légitimes de la révolution et le GPRA. S’en suit le 2iem putch sur l’assemblée constituante élue, remplacée par une assemblée désignée qui rédigea une « constitution » au cinéma Majestic (Atlas actuellement).

8. Vint l’insurrection armée et sanglante du FFS en 1963 étouffée dans l’œuf par la stratégie de « hegrouna et seb3 esnine brakate» et que l’on veut nous refaire aujourd’hui avec la crise libyenne. Ainsi finit par s’installer en Algérie une dictateur sanglante, répressive et prédatrice sous la direction d’une JUNTE MILITAIRE avec des vitrines civiles et qui dure jusqu'à nos jours.

Notons aussi que la junte a fait une place de choix aux "oulémas" dans le nouveau pouvoir en leur confiant la gestion de deux secteurs stratégiques : l'education et les wakfs ( le culte ou religion)

9. 2001 insurrection citoyenne en Kabylie suite au lache assassinat du jeune Guermah Massinissa dans une brigade de gendarmerie et les scandaleux propos du ministre de l'interieur qui n'hesita pas a qualfier la victime de voyou !

S'en suivirent des emeutes et une repression sanglante de la gendarmerie qui tira a balles reelles sur la population faisant 127 jeunes victimes et des centaines de blessés.

Le 14 juin 2001 des millions de Kabyles déferlèrent sur Alger pour revendiquer la plate forme d'el Kseur dans laquelle globalement sont reprises les memes revendications culturelles et politiques qu'en 1980.Le pouvoir mafieux usa de tout les moyens dont il a la maitrise ( manipulations, intox et violence ) par medias, baltagias et services de repression interposés afin de tromper les Algériens et detourner la marche et le mouvement de ses objectifs. il fit également decreter par benflis chef de gouvernement que désormais toute marche est interdite a alger.

J’évoquerai enfin quelques dates marquantes, à mon sens, de l’histoire postindépendance de notre pays :

- Le printemps berbère de 1980 venu revendiquer une Algérie Algérienne démocratique et qui appelait à la promotion officielle des langues nationales : Tamazight et Arabe Algérien Derja, j’étais lycéen et partie prenante à ce moment et je peux en témoigner.

- En 1985 création de la première ligue des droits de l’homme par Ali Yahia Abdenour et ses compagnons dont la majorité issus du mouvement 1980 de Kabylie. Tout ce beau monde finit devant la cour de sureté de l'etat et en prison. 

- Révolte populaire sanglante du 05 octobre 1988 suite a la crise de la chute du prix du baril de 1986, provoquée par le système selon certains ?, suivie par l’ouverture politique contrôlée et minée par le pouvoir. Cette ouverture même biaisée a permis une formidable respiration a la population a travers une « démocratie » contrôlée qui a permis la création de partis ( appelés association a caractère politique lol ) et une multitudes d’associations a divers caractères. Pendant tout ce temps ne cessait de vouloir se régénérer et de rebondir à travers des lois sur mesures.

- Arrive les élections législatives de 1991 lesquelles malgré les magouilles du pouvoir a travers la loi électorale, le vote sanction massif des Algériens donna contre toutes les prévisions du pouvoir réel la majorité au FIS. Confortés par cette victoire les islamistes du FIS se sont vus pousser des ailes et commençaient déjà à nous conseiller de nous apprêter a « changer d’habitudes alimentaires et vestimentaires » De l’autre coté, le pouvoir réel de la JUNTE MILITAIRE des GININARS paniquent, dissolvent le parlement en l’antidatant, poussent a la démission le président-potiche Chadli provoquant ainsi un vide constitutionnel ayant conduit a l’annulation des élections sous le fallacieux prétexte de « SAUVER LA REPUBLIQUE », 28 ans après on voit sous nos yeux quelle ripoux-blique il voulait réellement sauver!

Tout cela faisant en fi des appels sages de certaines personnalités et partis comme le FFS et feu Ait Ahmed qui organisa une marche grandiose à Alger le 02 janvier à laquelle j’ai eu l’honneur de participer pour appeler a la poursuite du processus électorale et dont le slogan principal est :

NI ETAT INTEGRISTE, NI ETAT POLICIER

- 1992-1999 HCE et la lache execution en live Mondovision de feu Boudiaf, CNT, Zeroual Chef D’état, Zeroual président et le règne des « chevaliers de l’apocalypse » dont le bilan sanglant et macabres se résume a plus de 200.000 morts des milliers de disparus, des centaines de milliers de déportés, des dizaines de milliards de dollars de destructions économiques et infrastructures de base… etc.…

- 1999 la junte militaire trouve en Bouteflika le sauveur messianique pour faire perdurer leur pouvoir occulte en garantissant leur impunité a travers la loi inique de la réconciliation nationale, oubliant même qu’il a été condamné par la justice Algérienne pour detournement d'argent publics des ambassades et consulats du temps ou il etait MAE. On lui permit par l’occasion de triturer la constitution a sa guise, de généraliser la corruption a échelle industrielle, de régner pendant 20 ans malgré sa maladie grave.

- En 2019 ces GININARS et ces heggarines-serrakines-beggarines, dans leur aveuglement et cupidité, poussèrent le bouchon jusqu'à présenter « le cadre » de Bouteflika devenu cadavre ambulant pour un 5iem mandat. Ce fut l’humiliation de trop pour le peuple et la goutte qui a fait déborder le vase ayant conduit a la révolution pacifique du peuple depuis 11 mois laquelle a eu raison de Bouteflika et provoquer une guerre des clans féroce qui a mené  tout droit certaines figures emblématiques du pouvoir en prison. Cette révolution pacifique adopta instantanément une parole anodine du jeune Sofiane faite à une télé du golf le jour de la destitution de Bouteflika par la junte : YETNEHAW GA3

Mais en réalité le jeune Sofiane a dit cela mais pas seulement, à la présentatrice ( Algérienne bien de chez nous de surcroit! ) qui montrait des voitures défilant dans la joie et disait que les Algériens ont eu gain de cause donc la révolution est finie et vont rentrer chez eux. Il n'hesita pas a lui apporter en directe un dementi cinglant !   Je vais essayer dans ce qui suit de décortiquer ses dires de mémoire , Sofiane avait dit :

- « makan’ch menha » ce qui veut dire pour moi : FAKOU !! vous ne nous tromperez plus et c'est pas fini                                         

- « iynehiw pion, iydjibou pion » faisait allusion à un pouvoir occulte qui a le pouvoir d’enlever et de placer les "presidents" en l’occurrence la junte militaire d'ou l'adoption du slogan:

DAWLA MADANIYA MATCHI 3ASKARIA

- « mane3ref’ch el 3arbia, hadhi hiya el hedra ta3na » en réponse a la présentatrice qui lui demandait de parler arabe car il avait utilisé le mot « pion » en français, donc là a mon sens il faisait référence a l’Algérie Algérienne sa culture et ses langues parlées et pour dire que nous ne sommes pas arabes du moins pas comme vous voulez que nous soyons.

- « yetnehaw ga3 » enfin pour dire haut et fort que : BASTA ! on veut un CHANGEMENT RADICAL ET UNE RUPTURE TOTALE AVEC LE REGIME DES GININARS.

A mon sens les 30 secondes de prise de parole de Sofiane sont tout un programme pouvant permettre à l’Algérie de se réconcilier avec elle-même et c’est pour cette raison que le peuple dans sa grande majorité les a instantanement adoptés. C’est ce qui a permis aussi de démolir toutes les manipulations du pouvoir mafieux : zouaves, drapeau amazigh, zéro kabyle, badissiya novembariya.. Etc.. Le peuple Algérien est déterminé à retrouver sa véritable souveraineté. Il finira par réussir pour peu qu’il prenne conscience de toutes ces mystifications, impostures et arnaques, qu’il reste pacifique et uni. Ce sont là nos uniques armes et elles sont de destruction massive, rien ni personne ne pourra leur résister ce n’est qu’une question de temps, de persévérance et de constance.

Conclusion :

Pour finir je vais emprunter a notre ami Djilou ou chikh Routoukou une image qu'il avait donné : " notre chere Algerie est comme une tres belle jeune fille vierge entourée de vautours rapaces et pervers qui la convoitent afin d'etre le premier a la deflorer et la jeter ensuite" 

Nous sommes pris en etau par la volonté de domination hegemonique et expansionniste des panarabistes islamistes, nostalgiques du temps passé et revant debouts d'une chimerique ouma arabiya-islamiya,  qui veulent nous aliener culturellement et cultuellement ainsi que par la cupidité predatrice du monde occidental qui convoitent nos richesses humaines et naturelles, qui ne veulent surtout pas de la liberation de l'Algerie, qui n'oublient pas son histoire millenaire et l'esprit de resistance et de lutte de notre peuple dont le dernier episode fut la glorieuse guerre de liberation nationale menée, gagnée "avec des lances pierres" et par des dits "va nu-pieds" contre la 5 ieme puissance mondiale.

J'en veux pour preuve le black out mediatique total et unanime des medias internationnaux sur notre revolution du sourire qui dure depuis presqu'une année et unique au monde.

Aussi Nous ne pouvons et ne devons compter que sur nous meme pour reussir cette revolution, a nous de nous reinventer et de faire evoluer nos formes de luttes pour atteindre nos objectifs.

Cordialement a toutes et tous.

Détails de l'Article

ID de l'Auteur: 24
Affiché: 57296
Expire: 08-01-2022 01:00:00

Commentaires

Custom Banner